Publicité


Accueil / Actualité / Actualité Japanime / Le studio japonais d’animation Drop en faillite

Le studio japonais d’animation Drop en faillite

L’agence Tokyo Shoko Research, Ltd. indique que le studio d’animation Drop a suspendu ses activités le 24 août dernier des suites d’une faillite de la société.

La studio fondé en août 2004, et qui vient de fêter ses 14 ans, compte actuellement 30 employés.
Si son activité principale est la production d’animés, la société a également travaillé sur des productions live, des publicités, des clips (pour GLAY ou Perfume), du contenu en Flash, de la pré-production, de la planification de manga, de la production audio ainsi que du web design.

Studio mineur, Drop a été impliqué dans des centaines de projets d’animés à divers niveaux tels que L’Attaque des TitansBlack Clover, la saga Beyblade, Beelzebub, A.I.C.O. IncarnationGATE, Blue Exorcist, Fairy Tail, Boruto: Naruto Next Generations, Golgo 13, Date A Live, Btooom!, Death Parade, Digimon Adventure tri., Haikyu!!, Bamboo Blade, One Piece Film: Strong World, Jojo’s Bizarre Adventure, Kabaneri of the Iron Fortress, No Game No Life, Orange, Saint Seiya: Soul of Gold, Ace of Diamond, Amagami SS, AKB0048 et récemment Batman Ninja.
Ayant surtout oeuvré en tant que prestataire pour des studios plus prestigieux, Drop à tout de même produit l’animé Uchurei en 2009.

Au cours de l’exercice clos en juillet 2009, le studio avait réalisé un chiffre d’affaires total de 220 millions de yens.
Depuis quelques temps ses rentrées d’argent ont diminué, l’augmentation des coûts de main-d’œuvre et de gestion ont créés une pression financière importante et les profits ont été particulièrement faibles. Drop avait peu de fonds propres et, ne pouvant s’appuyer sur aucune amélioration prévisible, le studio a suspendu ses activités et décidé de déposer le bilan.
Une enquête est en cours pour déterminer la dette de l’entreprise.

Source : Anime News Network




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.