Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / L’animé Getsuyôbi no Tawawa supprimé de YouTube

Publicité

Tawawa on Monday

L’animé Getsuyôbi no Tawawa supprimé de YouTube

L’ONA Getsuyôbi no Tawawa (Tawawa on Monday) avait été officiellement partagé lundi sur la chaîne YouTube de NBC Universal Entertainment Japan avant de se voir retiré pour violation des règles du diffuseur américain.

Basé sur le travail original de Kiseki HIMURA (Sword Art Online: Progressive), l’animé Getsuyôbi no Tawawa est une production PINE JAM (Mahô Shôjo Nante Mô Ii Desu Kara.), réalisée par Kosuke MURAYAMA (Resort Boin) sur un character design de Hiroyuki YOSHII.

NBC Universal avait prévu une diffusion via YouTube à raison d’un épisode chaque lundi (sur un total de 12), mais la plateforme de streaming en a décidé autrement.
A la place du premier épisode, on découvre désormais un laconique : « Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respectait pas le règlement de la communauté YouTube. »
Le règlement de la communauté YouTube demande que les vidéos postées ne contienne pas de nudité ou de contenu à caractère sexuel, de contenus dangereux ou pernicieux, de contenu visuel choquant ou violent, de contenu incitant à la haine, de menaces, et bien sur pas d’atteinte au droit d’auteur.

Dans Tawawa on Monday, on suit Ai TAWAWA et un salaryman qui se rencontrent le lundi dans le train. Ce dernier lui sert de “garde du corps” pendant le trajet dans la rame bondée tandis qu’ils discutent…
Rien de très “chaud” a priori, tout juste a-t-on des angles quelque peu suggestifs et un petit décolleté sur une poitrine. Difficile, en l’état, de comprendre la décision de YouTube, sachant que l’on peu trouver bien pire en terme de vidéos pourtant encore disponibles…

La production annonce qu’elle ne devrait pas tenter de nouveau une diffusion via YouTube, et cherche une solution alternative. Au final, le service de streaming donne une visibilité accrue à un animé qui aurait, sans cela, sans nul doute été totalement ignoré.

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner