Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / [Décès] Le producteur Bruno-René HUCHEZ nous a quitté

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Goldorak
©Gô Nagai/Toei Animation

[Décès] Le producteur Bruno-René HUCHEZ nous a quitté

Bruno-René HUCHEZ, célèbre producteur à qui l’on doit l’arrivée à la télévision française de séries animées telles que Goldorak, Albator, Candy ou Cobra, est décédé le 24 mai dernier à Paris à l’âge de 72 ans.

Bruno-René Huchez
(c)DR

C’est en intégrant la société japonaise d’import/export Marubeni que Bruno-René HUCHEZ va découvrir les animés japonais et poussera son entreprise à acquérir les droits de diffusion de plusieurs titres du catalogue de Toei Animation.
Par la suite Marubeni va abandonner ce secteur d’activité et laissera à BRH le soin de s’en occuper. Pour ce faire, il va créer la société IDDH (International Droits et Divers Holding) dont il sera le PDG de 1977 à 1999, et c’est via cette entreprise qu’il va convaincre Antenne 2 (devenue France 2 aujourd’hui) à la fin des années 70 de diffuser des séries comme Goldorak (UFO Robot Grendizer), Albator (Captain Harlock) ou Candy (Candy Candy) qui marqueront durablement toute une génération de téléspectateurs.

IDDHAussi connu sous le pseudonyme de Huber CHONZU, il fera venir de nombreuses autres séries animées comme Lady Oscar (Versailles no Bara) ou Capitaine Flam (Captain Future), de tokusatsu comme X-Or (Uchû Keiji Gavan) ou San Ku Kaï (Uchu Kara no Messeji: Ginga Taisen), et fournira ces programmes à plusieurs chaînes différentes telles que FR3 (France 3), La Cinq ou TF1 (avant que ne débute l’aventure Club Dorothée).

BRH participera aussi, via IDDH, à la production ou co-production de séries internationales de renom telles que ClémentineLes Tortues Ninja, Moi Renart, ou Denver le dernier dinosaure

En 2015, Bruno-René HUCHEZ publie le livre Il était une fois… Goldorak : Les aventures d’un français à la conquête des mangas (sic), autobiographie dans laquelle il livre ses souvenirs de pionnier de l’importation d’animation japonaise.

Il était une fois... Goldorak : Les aventures d'un français à la conquête des mangas

On s’étonne beaucoup que la nouvelle de cette disparition n’aie pas été plus relayée et qu’elle ne nous ait été confirmée que maintenant. Tout juste pouvait-on, jusqu’alors, lire quelques textes postés par des proches ou des connaissances sur divers forums de fans.

Bruno-René HUCHEZ restera comme l’une des figures majeures du secteur de l’animation japonaise en France dont l’action aura eu un impact important sur le marché tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Nos pensées vont à ce grand monsieur qui aura tant apporté et à sa famille.




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner