Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / Une date et un visuel pour la partie 4 de Jojo’s Bizarre Adventure

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Jojo’s Bizarre Adventure
©荒木飛呂彦&LUCKY LAND COMMUNICATIONS/集英社・ジョジョの奇妙な冒険SC製作委員会

Une date et un visuel pour la partie 4 de Jojo’s Bizarre Adventure

La date de diffusion de la quatrième partie de l’animé Jojo’s Bizarre Adventure (Jojo no Kimyô na Bôken), issu du manga de Hirohiko ARAKI, se dévoile.

L’arc adapté, après Phantom Blood, Battle Tendency et Stardust Crusaders, est celui nommé Diamond is Unbreakable (Diamond wa Kudakenai / Diamond is not Crash).

Aux commandes on retrouvera le studio David Production, le réalisateur Naokatsu TSUDA, le scénariste Yasuko KOBAYASHI et une petite nouvelle sur la licence : Terumi NISHII (A Town Where You Live, Mawaru Penguindrum) au poste de character designer.

C’est donc le 1er avril prochain que débutera la diffusion de cet arc sur la chaîne japonaise Tokyo MX.

 news_header_jojo4_logo

Jojo’s Bizarre Adventure
©荒木飛呂彦&LUCKY LAND COMMUNICATIONS/集英社・ジョジョの奇妙な冒険SC製作委員会

En France, la saga Jojo’s Bizarre Adventure est éditée par Tonkam.
Son adaptation en série animée est, quant à elle, diffusée via Crunchyroll.

diamond-is-unbreakable-01 diamond-is-unbreakable-02 diamond-is-unbreakable-03 diamond-is-unbreakable-04

SYNOPSIS : DIAMOND IS UNBREAKABLE
Fin des années 1990, dix ans après la saison 3. Jotaro Kujo se rend dans la ville de Morioh à la recherche de son oncle, fils illégitime d’un précédent Jojo. Au cours de son périple il se lie d’amitié avec un lycéen du nom de Josuke Higashikata qui s’avère être celui qu’il recherche. Jotaro va pouvoir le mettre en garde contre un manieur de Stand qui se cache dans sa ville.

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner