Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / Aniplex lance le groupe d’écriture et de production Script Room

Dossier Boichi

Publicité

Aniplex

Aniplex lance le groupe d’écriture et de production Script Room

La producteur Aniplex, filiale du géant japonais Sony, annonce lancer un groupe de planification et de production nommé Script Room pour travailler sur de futures licences.

Tomohiko Ito
Tomohiko Ito (C)DR

A l’origine de séries telles que Sword Art Online, AnoHana, Bakemonogatari, Blue Exorcist, Fullmetal Alchemist ou bien encore Your Lie in April, Aniplex se dote d’une structure qui se concentrera sur l’écriture de scénarios et se scripts pour des animés, mais s’occupera aussi de la production et de la promotion de ceux-ci.

Le groupe travaillera sous la houlette de Tomohiko ITO (réalisateur de Sword Art Online, Silver Spoon, Erased) qui le souhaite comme « un groupe où les participants se focalisent entièrement sur un projet ». Il ajoute que c’est un concept courant à l’étranger, mais plus rare au Japon, citant l’exemple de Pixar comme inspiration et objectif à atteindre.

Le groupe accepte les participants extérieurs, le but étant aussi de trouver de nouveaux talents, il est ainsi possible de faire acte de candidature jusqu’à fin septembre.

Aniplex Script Room

Sword Art Online – Arc 1 (SAO) – Edition Saphir [2 Blu-ray] + Livret [Édition Saphir]

Price: EUR 19,95

4.6 étoiles sur 5 (16 customer reviews)

6 used & new available from EUR 19,95

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Un commentaire

  1. « Le groupe travaillera sous la houlette de Tomohiko ITO (réalisateur de Sword Art Online, Silver Spoon, Erased) »

    Et bien, voilà qui promet… Au vu du caractère parfaitement plat et convenu (voir même raté) de leurs dernières productions, on se demande ce qu’on est encore en droit d’attendre de leur part (outre une énième adaptation d’une œuvre de Nisioisin ou Kinoko Nasu, j’entends).

Laisser un commentaire

banner